L’enquête de santé 2018 sur la ligne de départ !

Bouillon fait partie des 158 communes de Belgique qui ont été désignées pour constituer l'échantillon des ménages à interroger.

 
 
La grande enquête sur la santé et les modes de vie des Belges démarre dès ce mois de janvier 2018 et se poursuivra durant toute l’année dans les trois Régions du pays.

 
Tous les cinq ans depuis 1997, l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) et StatBel (Statistics Belgium) organisent cette vaste enquête pour étudier les évolutions en matière de santé et repérer les besoins spécifiques de la population sur le plan des soins et de la prévention. De par son étendue, les données collectées par cette enquête offrent aux autorités des repères essentiels pour développer une politique de santé proche des citoyens et des problèmes qui les affectent.

Prendre le pouls de la situation sanitaire

L’enquête de santé de 2018, la sixième du genre en l’espace de deux décennies, rassemble des informations uniques qui permettent de suivre dans le temps les tendances et les variations de santé au sein de la population belge. Pour ce faire, elle collecte des données sur l’état de santé et le bien-être, mais aussi sur d’autres aspects tels que la consommation de médicaments, le recours à différents prestataires de soins, l’accès aux soins, les limitations liées au vieillissement et l’assistance requise par les seniors, la santé bucco-dentaire, les habitudes alimentaires, la consommation d’alcool, la pratique d’activités physiques, etc. 

Les analyses effectuées par l’ISP servent non seulement à établir un état de lieux de ces questions en Belgique, mais elles ont aussi pour but d’identifier les régions du pays ou les groupes de population (constitués selon l’âge, le sexe, le statut économique ou social, l’environnement) qui présentent le plus de risques à l’égard de certaines conditions de santé. Enfin, les données collectées permettent également d’explorer l’influence de diverses habitudes sur l’état de santé et de bien-être de la collectivité.

6.000 ménages seront recrutés

Gemeenten geselecteerd voor de Gezondheidsenquête 2018 Afin que les résultats de l’enquête soient fiables, il est nécessaire d’interroger un grand nombre d’individus dans la population générale. Ainsi, plus de 10.000 personnes de tout âge, de toute nationalité et de toute condition de santé seront invitées à y participer. Pour arriver à ce nombre, environ 6.000 ménages ordinaires sont tirés au sort dans 158 communes (en couleurs sur la carte) réparties sur le territoire belge. Tout ménage inscrit au Registre de ces communes est donc susceptible d’être sollicité dans le courant de l’année 2018. Selon sa taille, un à quatre membres du ménage sont présélectionnés pour répondre aux questions d’un enquêteur professionnel agréé.

 

 

 

 

Une participation volontaire, vivement encouragée !

La participation à cette étude se fait sur une base volontaire, mais il est important que les personnes sélectionnées s’y prêtent effectivement ! En effet, la collaboration citoyenne est primordiale pour la production de résultats fiables et représentatifs à l’échelle de la population. Un taux de refus important mettrait à mal la validité des conclusions. Or, ces données servent entre autre à améliorer l’efficacité de notre système de santé, tant au niveau de la protection de la santé publique qu’au niveau de l’accès aux soins de santé. Participer à cette enquête, c’est donc contribuer au bien-être de tous les belges. 

Si vous avez été sélectionné…

Si votre ménage a été tiré au sort pour l’enquête de santé en 2018, vous recevrez une invitation officielle de l’ISP/StatBel ainsi qu’une brochure vous expliquant les objectifs et le déroulement concret de l’enquête. Un enquêteur ou une enquêtrice agréé(e) de StatBel prendra ensuite contact avec vous afin de convenir d’un rendez-vous. Le jour du rendez-vous, l’enquêteur se déplacera à votre domicile pour réaliser l’interview et vous remettre un questionnaire à remplir en sa présence. Certaines personnes se verront proposer de poursuivre l’enquête, dans un second temps et si elles le souhaitent, avec un examen de santé effectué à domicile par une infirmière qualifiée. Dans le cadre de cette « enquête complémentaire par examen », l’infirmière mesure une série de paramètres, telles que la pression artérielle, le tour de taille ou la force de préhension, et effectue un prélèvement sanguin pour évaluer le taux de cholestérol. C’est donc l’occasion de faire un petit bilan de santé sans aucun frais !

Résultats

Les données collectées par interview et par questionnaire auprès des 10.000 participants sont anonymisées.  Elles font ensuite l’objet d’analyses statistiques par l’ISP. Les résultats principaux, comme par exemple les tendances observées, sont communiqués aux autorités fédérales et fédérées, ainsi qu’à l’ensemble des citoyens. Les premières conclusions de cette nouvelle enquête de santé seront disponibles vers la fin de l’année 2019. Des informations supplémentaires sur cette enquête et celles qui ont eu lieu dans le passé sont disponible sur le site Internet du WIV-ISP à l’adresse: www.enquetesante.be

Finalité des enquêtes de santé

Les résultats des enquêtes de santé permettent de suivre l’évolution d’un certain nombre de problèmes de santé au sein de la population et d’identifier les besoins émergents et les carences à combler. Ils permettent ainsi d’orienter les décisions en matière de politique de santé et d’en évaluer les effets à long terme. Les données issues de l’enquête peuvent conduire par exemple à :

  • mener des campagnes d’information ou de sensibilisation ;
  • adopter des mesures de prévention collective pour certaines maladies ;
  • faciliter l’accès à certains traitements ;
  • investir dans certains secteurs d’aide et de soins à la population.

Les résultats obtenus au niveau de la Belgique sont comparés à ceux des autres pays membres de l’Union Européenne, où des enquêtes de santé analogues sont réalisées. Cela permet d’ajuster nos politiques dans les domaines d’autres ont peut-être fait de meilleures avancées

Actions sur le document